Solidaire Dynamique Innovante

DANS UN CONTEXTE DE GRAVE CRISE SANITAIRE, VOS ÉLUS CONSIDÈRENT QU'IL N'EST ABSOLUMENT PAS RAISONNABLE DE ROUVRIR LES ÉC

Compte tenu :
• des difficultés à s’approvisionner en gants, masques, solutions hydro alcooliques et tout autre équipement de protection. En effet, pour madame le Maire et ses élus, il n’est pas concevable de rouvrir les écoles sans avoir également pour vos enfants des moyens de protections adaptés et efficaces,
• des difficultés à assurer un dispositif de sécurité optimal pour lutter contre la propagation du virus; les locaux et les conditions d'enseignement ne sont pas adaptés à ce type de situation,
• des difficultés à réorganiser, dans l’urgence, les salles de classe (effectif réduit et déménager la quasi-totalité des mobiliers qui représentent des surfaces à risques sur lesquelles le virus peut rester plusieurs heures), les parvis scolaires, et la circulation (créer des entrées et sorties différentes, cheminement avec barrières de sécurité, signalisation horizontale et verticale),
• des difficultés, dans l’urgence, à recruter du personnel supplémentaire et faire appel à des entreprises spécialisées pour l'entretien et la désinfection quotidienne (plusieurs fois par jour selon les autorités compétentes) pour assurer des conditions sanitaires et de sécurité "raisonnables"; le risque ZERO n’existe pas, celui-ci est même considéré comme étant de moyen à élevé. Par ailleurs multiplier le nombre de personnels communaux et extérieurs dans les établissements scolaires en revient à multiplier les contacts potentiels et les risques de propagation du virus,
• de l’impossibilité à organiser les cours de récréation et de permettre aux enfants de se dépenser, de se retrouver et de jouer ensemble,
• de l’obligation d’interdire aux parents, notamment de maternelles, l’accès aux établissements scolaires. Ce qui reste d’être d’autant plus difficile pour les enfants de petite et moyenne section qui n’ont pas fréquenté l’école depuis près de deux mois,
• des nombreux protocoles à mettre en place afin de respecter les gestes barrières, la distanciation sociale et la gestion des cas suspects; plusieurs mesures doivent être organisées pour gérer ces nombreuses situations. Celles-ci présentent un coût humain, matériel et financier que la commune pourra difficilement gérer en si peu de temps,
• des difficultés également à garantir la sécurité de tous dans le cadre du transport scolaire et de l’impossibilité d’assurer un service de restauration scolaire (risque sanitaire élevé),
• du risque élevé au sein de notre département : "zone rouge",
• de la dangerosité de la situation pour vos enfants, vous-même, vos proches, le personnel communal et les équipes éducatives,
• des faibles taux de fréquentation de nos 4 écoles publiques, à la réouverture (de 20% à 30% par établissements scolaires, y compris le collège),
• du nombre de jours de classe restants, à peine 10 par enfant avec les effectifs réduits. Soit deux jours de classe par semaine sous forme de continuité pédagogique par le biais de classe room. Les enfants ne réintégrant pas les établissements auront accès au même contenu pédagogique,
• des solutions d'enseignement à distance proposées par les services de l'Education Nationale,
Madame le Maire et son équipe ne trouvent absolument pas "raisonnables" de rouvrir les écoles publiques de la commune pour la santé et la sécurité de vos enfants, de vous-même, de vos proches, du personnel communal et des équipes éducatives,
Les Élus sont tout à fait conscients que la non-ouverture des quatre écoles publiques de la commune est susceptible de poser un problème pour les familles dont les parents sont tenus par leur activité professionnelle. Néanmoins, dans le contexte actuel, c'est la responsabilité collective et l'intérêt général qui prime.
 

Votre Maire, Joëlle LEGRAND