Vœux 2016

Escautpont : le coup de gueule de Francis Berkmans sur les zones vertes

 

Trop, c’est trop. Le maire d’Escautpont, qui a fait appel au sous-préfet, est à deux doigts de prendre le mors aux dents. On lui trouve, sur sa commune, des zones humides à protéger qui n’ont pas pour lui le moindre intérêt.

 

Francis Berkmans ne fait pas que pousser les chansons de Jean Ferrat, son idole. Une passion assumée : près de 5000 € déjà réunis pour son CCAS grâce à ses récitals. Pour ses premiers vœux depuis son retour (en 2015, il était hospitalisé) il a poussé une vraie colère. Trop de contraintes environnementales ! Il comptabilise 6 millions d’euros de travaux engagés et bloqués. Visées, tout particulièrement, des « zones humides » signalées par la DREAL sur la zone logistique du Pas-de-l’Ayau. « Une friche remblayée sur laquelle des points d’eau sont réapparus. C’est derrière qu’il y a une vraie zone naturelle, que d’ailleurs nous avons respectée ! »

Dans ces conditions, les communes auront bien du mal à avancer. Escautpont le fait : budget d’investissement passé de 2,4 à 2,7 M €. Malgré la baisse des dotations de l’État et des demandes de subventions sur des chantiers… engagés toujours sans réponse.

Samedi, le maire a accumulé les dossiers : écoles toutes refaites d’ici 2020, nouveau béguinage, deuxième hôtel d’entreprise, etc. C’était l’autre message de Francis Berkmans : en décembre, il avait refusé de s’exprimer sur le vote FN dans sa commune. Sa réponse est venue samedi. Pas de sinistrose, du volontarisme encore et toujours ! « Et la fierté d’être Escautpontois. Parce que nous pouvons être fiers de nos résultats », a-t-il expliqué en se référant à la très belle salle Jean-Ferrat voulue par le conseil. Sans augmentation d’impôt, sans endettement excessif.

«Ferrat? Une salle bien équipée»

 

La salle de spectacles Jean-Ferrat ? L’équipement ferait la fierté de communes plus grandes. Même si F. Berkmans s’est arraché les cheveux en l’attendant. « Un dossier ANRU estimé à 2,2 M €. Mais quand l’argent est arrivé, le coût avait grimpé à 3,7 millions. » Le communicant Philippe Coppin (notre photo) venu en voisin de Fresnes et qui samedi assurait la sonorisation des vœux, confirme : « Ils ont attendu 8 ans l’inauguration. Mais, comme quoi, parfois ça vaut la peine d’attendre et de mettre le paquet. » Côté qualité, il confirme aussi : « C’est agréable de travailler ici, la salle est parfaitement équipée. Elle est aussi parfaitement polyvalente. Une salle des fêtes qui peut aussi être louée pour des événements privés. Du coup, elle est très demandée. Ici, il y a des rendez-vous toutes les semaines. » Et parfois même deux le week-end, précise le maire. Effectivement, samedi, la rétrospective des festivités 2015 sur la commune a donné l’impression ou quasi de n’avoir été tournée que dans cette unique salle.

Les grands rendez-vous 2016

 

Trois rendez-vous pour le maire et pour l’année qui vient.

– La journée du handicap. Francis Berkmans souhaite en faire un vrai événement. Particularisme local : les élus ont beaucoup travaillé avec l’Escautpontois Grégory Lechelle, en fauteuil roulant et aujourd’hui décédé, à la mise aux normes de la cité. «C’est grâce à lui que nous sommes en avance. Tant qu’on ne teste pas soi-même le fauteuil roulant, on ne réalise pas. »

– Deux gros dossiers à venir. Celui des écoles Brunehaut, où deux bâtiments sont à rénover. Celui aussi des abords de la salle Ferrat et de la salle des sports dont la voirie d’accès devra être refaite. Tout comme le parking du cimetière proche.

 

Arcticle La Voix du Nord

Théodore TERSCHLUSEN

Publié le 11/01/2016

vdn vdn  

 

Hôtel de Ville - rue Henri Durre 59278 ESCAUTPONT
Tél : 03 27 28 51 70
mentions légales CONTACT